Lieu

Le Consulat Général d'Espagne à Tanger

Par: Camille ALARY  

Le 12 octobre, l´Espagne célèbre la Fête Nationale, date qui coïncide avec le jour où le navigateur Christophe Colomb découvrit l’Amérique. Une belle occasion pour en connaître un peu plus sur cet ensemble architectural de la ville.

 

Sur le plan historique, ce bâtiment n’en est qu’à ses débuts. En effet, avant d’investir ce lieu, les institutions diplomatiques avaient trouvé refuge dans ce qui était, à l’époque, le centre ville. Le premier Consul d'Espagne à Tanger, Don Francisco Pacheco, fût nommé en 1767, suivi par Don Manuel Salmón González, nommé en 1784. C’est lui qui, deux ans après sa nomination, a dirigé la construction du premier consulat situé dans le Zoco Chico, dit le Petit Socco. La majorité des légations étrangères se trouvaient dans ce même quartier.

Durant la guerre civile d´Espagne, qui débuta en 1936, Tanger abritait en même temps, deux consulats. L'un représentait les Républicains et l'autre les Nationaux. Cette situation dura jusqu’en 1939, année durant laquelle la France et l'Angleterre reconnurent le gouvernement de Franco. Les représentants républicains furent alors expulsés de la ville, et Don Manuel Amieva fût nommé le 26 décembre 1939 en tant que nouveau consul d’Espagne à Tanger.

Après le Petit Socco, durant un certain temps, le Consulat d´Espagne s’est situé au numéro 24 de la rue Sidi Buarrakia, au sein d’un édifice de style mauresque. Ce n’est qu’en Mai 1923 que la légation Espagnole déménagea officiellement au sein de l’enceinte consulaire située Avenue Habib Bourguiba, véritable poumon vert de la ville de 160 000 m². Cette parcelle fut divisée de façon à pouvoir accueillir l’Hôpital Espagnol, l’Institut Cervantes, l’Institut Severo Ochoa, le collège Ramón y Cajal et les résidences du consul et du chancelier.

Avant l’achat de la propriété par l’Etat Espagnol, ce vaste espace verdoyant était le terrain de chasse d’un citoyen anglais, sur lequel trônait une demeure de style victorien. Datant de la fin du XIXe siècle, elle fait aujourd’hui office de résidence de l’actuel Consul d’Espagne, Don Arturo Reig Tapia.

L’édifice consulaire, quant à lui, plus seigneurial, fut construit en 1948, selon les plans de l’architecte Luis Martínez-Feduchi Ruiz. Une bâtisse néo-classique, en forme de U, édifiée sur deux niveaux, surplombée par un fronton dont les ornements proviennent du sud de l’Espagne. Le sol s’orne de belles mosaïques carrées, représentant différentes scènes de guerriers, animaux et autres chérubins… toutes bordées d’un liseré de couleur bleue et dont l’intégralité a été importée de Séville.

Actuellement, l’aile Est de l'édifice est occupée par la Chambre de Commerce d´Espagne.