Tourisme et voyage, People, Culture

Anuar Khalifi, un génie touche-à-tout

ARTISTE Il n'est pas né à Tanger, mais c'est dans cette ville qu'il est venu s'installer pour continuer son travail d'artiste-peintre.

Issu de la culture du street-art à Barcelone, taggeur, Anuar Khalifi a la trentaine ténébreuse et baroque. Acharné dans son travail pictural, il a investi pendant 3 ans la Kasbah dans un atelier minuscule qui croulait sous ses toiles et dessins. On le voit régulièrement en ville, crayons et carnet à dessin en main, croquer en quelques secondes des scènes de vie, des personnages issus de son imagination fertile. Tout un monde qui se profile d'enfants cruels, pervers, de situations en latence.

L'univers d'Anuar Khalifi est sous-jacent d'érotisme et de violence, Ses adolescents, tenaillés entre tristesse ennuyeuse et cynisme, dégagent une pudeur androgyne qui peut mettre mal à l'aise. On ne sort pas indemne des grandes toiles colorées de Khalifi. Ce génie touche-à-tout, passe le monde de l'enfance au crible de ses feutres et pinceaux. Inspiré par les comics, le monde du rap et de la soul music, il offre un condensé de ces dernières décennies, bouillonnantes, libres, riches et mixées de diverses cultures.

Capable d'improviser en live pendant huit heures un tableau lors d'un festival, il est aussi DJ, créateur de vêtements, graphiste. Surnommé dans un article qui lui fut consacré dans TEL QUEL comme le "Cocteau électro", qui lui colle aux basques à merveille, il a donné aux tangérois l'occasion de découvrir son travail en janvier 2011 dans une exposition qui s'appelait Fast Food, véritable satire sur l'art contemporain.

Son travail à découvrir sur: www.anuarkhalifi.com

 

Texte Zineb Bennouna

Photo Abdel-Mohcine Nakari